Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.  

Art 1. Déclaration universelle des droits de l’homme

 

La compagnie Les Goulus est une compagnie de théâtre de rue.

Nous empruntons notre nom à une figure célèbre de la fin du XIXème siècle : La Goulue. Née autour de 1830, rue de la Révolte à Clichy, cette fille du peuple a mené plus d’une vie : elle fut tour à tour blanchisseuse, modèle (Renoir, Toulouse-Lautrec, et d’autres), actrice, danseuse, dompteuse de lions… Fille d’un père amputé des deux jambes, elle est l’égérie et la danseuse emblématique du French Cancan et doit son nom de Goulue à son habitude de vider les verres des clients, tandis qu’elle passait à leurs tables !
De nombreux textes et vidéos témoignent de son sens de l’humour et de sa joie de vivre. Nous nous reconnaissons dans sa curiosité à traverser les arts, sa gouaille, son hédonisme, nous sommes totalement goulus !

La compagnie défend un théâtre en interaction avec le spectateur et questionne le rôle traditionnel du comédien en lui conférant la qualité de pouvoir intervenir partout et en tout lieu, au travers d’une écriture résolument contemporaine et avec une arme de résonnance massive : l’humour !

Jouissant d’une reconnaissance à l’étranger, Les Goulus nourrissent leurs spectacles de la rencontre de publics divers, dans des langues différentes et dans un rapport à l’espace public qui est toujours à questionner voire même à défendre.

Les Goulus ont de nombreux spectacles à leur actif : Les Cupidons, Les Grands Nains, Les Araignées, Les Krishnous, Les Horsemen et récemment Molière dans tous ses états pour les spectacles déambulatoires, MDR !Celui qui hurlait à l’oreille des chevaux, Le Combat de Fanfares (co-créé avec la fanfare Le S.N.O.B), Blancass ou p’tit café ?, Pinard et philo de comptoir pour les spectacles fixes. Sans oublier Main jaune sur la ville spectacle-ovni, Les Super Chounes création 2011, Demain je passe à l’Olympia, The Last Race créations 2013 et nos dernières créations Kartoons et TchernOcircuS.

En choisissant la rue comme espace de jeu, nous défendons la liberté d’expression, de pensée, de création et de circulation dans l’espace public et ce dans le respect des droits culturels et de la dignité humaine de chaque individu.
Nous contribuons à promouvoir une société basée sur l´égalité culturelle, l´équité territoriale et sociale par le biais de propositions artistiques.
Nous revendiquons une fraternité portée par le lien social, la recherche de l´intérêt général et la défense du bien commun.
Nous portons la réappropriation collective et citoyenne de l’espace public comme lieu de partage et de rencontre, selon les principes de solidarité, de mutualisation et de co-construction.

Nous croyons en un art populaire.

Télécharger le dossier …